ArtCOP21

Les Dryades

Installation d'Anaïs Tondeur avec Crystal Bennes et Tom Jeffreys

30 Nov - 21 Dec 2015, 9am - 7pm

Bibliothèque de Biologie-Chimie-Physique Recherche, Patio 13-24, RdC (Saint-Bernard), Université Pierre et Marie Curie, Paris

Capture d’écran 2015-11-04 à 15.49.36

Trajectoire de l'expedition sur les traces des dryas octopetala, Anais Tondeur , Encre sur papier, 2015

Quand

30 Nov - 21 Dec 2015
9am - 7pm
Vernissage le 2 décembre 2015 de 17h à 19h

Ouvert ensuite du 4 au 29 janvier 2016

Visible à toute heure :
Fenêtres de la Bibliothèque de Biologie-Chimie-Physique Recherche (BCPR)
Rue des fossés St Bernard
30 novembre 2015-30 janvier 2016

Bibliothèque de Biologie-Chimie-Physique Recherche, Patio 13-24, RdC (Saint-Bernard), Université Pierre et Marie Curie
4 place Jussieu
Paris,  75005
France
Voir sur la carte

Type

Visit website

Il y a 11 500 ans, une vague de froid fige l’Europe. Tandis que les derniers mammouths périssent, une fleur blanche, observée de nos jours en Arctique, recouvre les paysages gelés. Cette installation présente une double expédition sur les traces des dryades.

La dryade à huit pétales est une fleur solitaire et hermaphrodite. De la famille des Rosaceae, elle a l’apparence d’un arbrisseau nain rampant le long des reliefs glacés de la toundra arctique ou du substrat rocheux des pâturages d’altitudes.

Néanmoins de récents carottages de tourbe ont mis à jour la présence de cette plante à basses altitudes, dans l’hémisphère nord; du pollen des dryades aurait été retrouvé en France. Il daterait de la dernière grande époque de glaciation entre 12 800 et 11500 ans, avant notre ère.

De la banlieue parisienne à la Laponie, cette recherche met en perspective deux environnements. Tandis qu’Anaïs Tondeur arpenta les paysages peuplés par les dryades, il y a plus de 11.500 ans, entre Bourg-en-Bresse et le bassin parisien, la photographe Cryastal Bennes et l’ecrivain Tom Jeffreys traversèrent la toundra glacée, encore colonisée par ces plantes.

Cette exploration de l’histoire du climat est ainsi développée en regard des changements contemporains. Elle est pensée comme « un coup d’œil sur l’Histoire, un recul vers une période passée qui permet d’ouvrir une perspective sur notre époque, d’y voir davantage les problèmes qui sont les mêmes, ceux qui diffèrent ou les solutions à apporter » (Marguerite Yourcenar).

Vision qui s’éloigne de l’anthropocentrisme de notre histoire environnementale, ce projet propose une exploration des variations du climat par le point de vue d’un arbrisseau nain dans l’intenton de donner, un jour, la parole au reste du vivant.

Les Dryades est une installation développée lors de la résidence d’artiste de Anais Tondeur, auprès des chercheurs du Muséum National d’Histoire Naturelle et l’Université Pierre et Marie Curie dans le cadre du programme Demain, Le Climat.

Jauge maximale: 50 pers
Pas d’âge min

www.pointsdexploration.fr
www.anais-tondeur.com

Demain, le Climat
Sorbonne Universités

Tags

,

Partager