ArtCOP21

Ice Watch

Installation d'Olafur Eliasson

29 Nov - 11 Dec 2015, All Day

Place du Panthéon, Paris

2014-10-08-17.43.16.jpg

Extraction du bloc de glace flottant à Nuup Kangerlua, Groenland Photo: Group Greenland © 2015 Olafur Eliasson

Quand

29 Nov - 11 Dec 2015
All Day

Place du Panthéon
Place du Panthéon
Paris,  75005
France
Voir sur la carte

Type

À Paris, Olafur Eliasson dévoile une oeuvre d'art publique majeure à l'occasion de la conférence des Nations Unies sur le climat. Avec le soutien de Bloomberg Philanthropies, l’installation de glace arctique Ice Watch vise à encourager l’action publique contre le changement climatique, pendant la COP21.

Le célèbre plasticien Olafur Eliasson, en collaboration avec l’éminent géologue Minik Rosing, a annoncé aujourd’hui l’inauguration prochaine d’une œuvre d’art publique majeure lors de la Conférence des Nations unies sur le Climat (COP21), à Paris. Réalisée avec le soutien de Bloomberg Philanthropies et en partenariat avec Julie’s Bicycle, Ice Watch est une organisation à but non lucratif qui encourage le développement des pratiques de développement durable via des activités créatives. Ice Watch mettra en scène 80 tonnes de glace en provenance d’un fjord près de Nuuk, dans le Groenland, dans le but d’inspirer l’action collective contre le changement climatique.

Collectée à partir de blocs de glace flottant librement, l’œuvre sera disposée telle une horloge Place du Panthéon, à partir du dimanche 29 novembre 2015, jour précédant la rencontre des dirigeants du monde entier et de leurs équipes en charge des négociations sur le climat au Bourget, près de Paris. Le but, pour ces dirigeants, est de s’entendre sur un accord afin d’assurer un climat stable pour les générations futures. Dans les jours qui suivront, la glace fondra sur la Place, donnant au grand public un aperçu du changement climatique sur notre planète.

« Aujourd’hui, nous avons accès à des données fiables qui nous éclairent sur ce qui va se produire et ce qui peut être fait » a déclaré Olafur Eliasson. « Apprécions cette chance unique, que nous avons de pouvoir agir maintenant. Transformons cette connaissance du changement climatique en action pour le climat. En tant qu’artiste, j’espère que mon travail touche les gens, qui en retour peuvent rendre quelque chose d’abstrait, en réalité. L’art a le pouvoir de changer nos perceptions et perspectives sur le monde, et Ice Watch rend les défis climatiques que nous affrontons plus tangibles. J’espère que cette œuvre inspirera l’engagement collectif à agir pour le climat ».

Olafur Eliasson fait souvent évoluer la perception du public sur l’environnement au travers de ses projets artistiques, en se référant à certains problèmes de notre planète et en proposant des solutions pratiques. En 2012, avec l’ingénieur en énergie solaire Frederik Ottesen, il a dessiné et lancé «Little Sun », une entreprise sociale qui produit et distribue des lampes LED alimentées par l’énergie solaire. Les lampes sont conçues de manière à offrir une solution fiable et saine pour quasiment un quart de la population mondiale qui n’a pas accès à l’électricité.

« De ma visite en Arctique l’an dernier, je garde le souvenir très net et visuel de blocs de glace gigantesques se détachant de la banquise avec un bruit effroyable lorsqu’un craquement se produisait. » indique Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement International, Président de la COP21. « L’Arctique est bien la sentinelle avancée du dérèglement climatique : cette région nous transmet depuis des années des signaux que nous n’avons plus le droit d’ignorer. La communauté internationale doit les entendre et les agir avec des actes concrets ». « Par nos actes, nous sommes désormais sur le point de mettre fin à la période de stabilité climatique qui a conditionné la naissance et la prospérité des civilisations. » explique Minik Rosing, professeur de géologie au Musée d’Histoire Naturelle du Danemark de l’Université de Copenhague. « La science et la technologie ont déréglé le climat sur terre, mais maintenant que nous comprenons les mécanismes à l’origine de ces dérèglements, nous avons le pouvoir de les empêcher de croître. »

Ice Watch montre remarquablement comment l’art dans l’espace public peut attirer l’attention sur les grands défis et encourager l’action collective » a déclaré Michael R. Bloomberg, Fondateur de Bloomberg LP, Bloomberg Philanthropies, et Maire de la Ville de New York sur 3 mandats. Michael Bloomberg est aussi l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour les Villes et le Changement Climatique et co-organisateur du Sommet des Élus locaux pour le Climat avec Anne Hidalgo Maire de Paris, le 4 Décembre à l’Hôtel de Ville. En fonction des conditions météorologiques, Ice Watch devrait être encore visible jusqu’au 11 Décembre 2015, dernier jour de la conférence. La glace restante sera alors apportée dans des écoles locales et institutions culturelles dans le cadre d’un programme éducatif élargi. Le projet sera réalisé en collaboration avec Julie’s Bicycle, une organisation à but non lucratif militant pour le développement durable au sein des industries culturelles et créatives. Ice Watch sera présentée sur ArtCOP21 avec plus de 300 autres évènements artistiques, qui soutiendront les échanges et un symposium organisé pour les acteurs culturels, facilité par COAL, On the Move et Julie’s Bicycle. Ice Watch est un projet central de Artists4ParisClimate2015, une initiative contribuant à mobiliser l’opinion publique autour du changement climatique, par les interventions dans l’espace public d’artistes internationaux majeurs, mais aussi à agir pour le climat : le 9 Décembre, une vente de charité sera conduite chez Christie’s à Paris. Chaque œuvre soutiendra un projet d’ONG différent sélectionné avec l’ONU, pour lutter contre la désertification et le changement climatique.

Pour en savoir plus : http://icewatchparis.com/