ArtCOP21

Le film Noir de Lampedusa

Exposition collective

20 Nov - 20 Dec 2015, 2 - 6pm

Église Saint-Merry, Paris

1200-CA-1-DSC00046.jpg

Jean Deuzèmes

Quand

20 Nov - 20 Dec 2015
2 - 6pm
Autres horaires
Samedi jusqu'à 18h30
Dimanche après le concert, 17h30

Église Saint-Merry
76 rue de la Verrerie
Paris,  75004
France
Voir sur la carte

Type

Visit website

Du 20/11 au 20/12, exposition collective dans l’Église Saint-Merry avec sept artistes, « Notre terre …». Clay Apenouvon recouvre de multiples d’objets d’un film de plastique noir, ainsi que le mobilier religieux, pour exprimer le désespoir des réfugiés.

Installation Clay Apenouvon ; mise en lumière Christophe Grelié
À Lampedusa, G. Sferlazzo et son association Askavusa ramassent chaque jour les objets rejetés par la mer qui appartenaitent aux migrants. Il les recueille comme des reliques et aimerait créer un « musée du silence »…
Clay Apenouvon fait de cette quête des fragments rejetés par la mer un récit, un film noir au sens premier, où tout est noir et, à cette fin, il recouvre tout de plastique noir.
« En poursuivant le questionnement, j’ai choisi d’interroger l’image symbolique de la marée noire, déchets pétroliers visibles et, dans le même temps, d’imaginer les hommes, femmes et enfants qui sont pris dans ce piège noir ; inexorablement, ils sont ramenés au rang terrifiant de déchets de l’humanité. Tout est mélangé, on ne reconnaît ni Humains ni déchets, tout devient juste noir brillant et opaque. Dans ces courants, les objets personnels, les fragments de vies sont illisibles. Je m’intéresse alors à leurs objets, à leurs vies, à leurs mémoires, à leurs vécus… Je m’interroge : peut-on y voir réellement autre chose que des déchets ? Quelque chose de vivant ? D’humain ? Peut-on entendre les cris de désespoir des naufragés ? »
En « s’écoulant » de l’autel, l’installation réactualise la théâtralisation rococo de cette chapelle du XVIIIe. La belle mise en lumière y associe le tableau de Coypel (1749) qui a peint un Christ dont le regard se porte non sur ses deux compagnons mais sur chaque prêtre officiant à l’autel. En 2015, ce regard se tourne vers les déchets noirs.
La symbolique de l’installation est enfin redoublée par la réalité invisible du lieu où elle est montée : les dalles de la Chapelle cachent l’ossuaire de Saint-Merry, d’autres morts anonymes.

http://www.clayapenouvon.com

Voir et Dire, le réseau des arts visuels de Saint-Merry
http://www.voir-et-dire.net

Tags

, , ,

Partager