ArtCOP21

Green Memory

Exposition de Pascale Peyret

15 Jul - 18 Sep 2015, 12:15 - 6pm

Eglise Saint-Merry, Paris

2344-df3f0e9a91beb62dccd1140cf5521b6e

Quand

15 Jul - 18 Sep 2015
12:15 - 6pm

Eglise Saint-Merry
76 rue de la Verrerie
Paris,  75004
France
Voir sur la carte

Type

Visit website

Une maquette de ville futuriste faite de cartes mémoires à hauteur d’yeux, reposant sur des grilles de métro, d’où surgissent des blés qui poussent sous l’effet d’une lumière au sodium et d’un apport constant en eau par les visiteurs.

Green Memory ouvre le cycle des expositions « COP 21 » de Saint-Merry (juillet-décembre 2015).
Archéologue du numérique, Pascale Peyret démonte des centaines d’ordinateurs au rebut, extrait les cartes mémoires pour les transformer en villes futuristes.
Celle qui est exposée, une maquette à hauteur d’yeux d’adultes pour mieux y entrer, repose sur des grilles de métro, d’où surgissent des blés qui poussent sous l’effet d’une lumière au sodium et d’un apport constant en eau. C’est, techniquement, de l’agriculture hors sol. Pour que le blé pousse harmonieusement, il a besoin d’eau afin d’obtenir une moisson en trois semaines.
Les visiteurs et touristes de passage sont invités à prendre soin de l’installation en l’arrosant à l’aide de la fontaine placée à proximité. L’artiste s’est associée à l’ONG « 1001 fontaines » qui promeut l’accès à l’eau potable dans les pays du Sud. Elle a rassemblé des dizaines de bonbonnes qui forment un mur lumineux, une œuvre hybride ressemblant à un autel d’un type nouveau avec son tabernacle.
Cette œuvre ouvre sur des questions posées dans les conférences sur le climat : la ville artificialisée ne peut oublier la nature ; il y a urgence à inventer des systèmes nouveaux pour continuer à vivre et à se nourrir ; l’artiste fait une trace poétique et appelle à en concevoir bien d’autres, techniques et politiques ; il n’y a pas d’équilibre ville-nature, s’il n’y a pas un sens social concret à tout ce qui contribue à la vie, l’eau partagée étant au centre de tout.